Rechercher
  • Admin

La conception universelle (Universal design)

Dernière mise à jour : il y a 2 jours





Le concept d'universal design, traduit en français par l'expression "conception universelle", est né aux états-Unis dans les années 80. Issue du monde de l'architecture, la conception universelle est "la conception de produits et d'environnements dont l'usage est destiné à tous dans la plus large mesure, sans besoin d'adaptation ou de conception spéciale. Le but du concept universal design est de simplifier la vie de chacun en fabricant des produits, des systèmes de communications et en construisant un environnement plus confortable à l'usage pour le plus grand nombre de personnes, sans coût ou avec un faible coût supplémentaire. Ce concept vise les personnes de tous âges, toutes tailles et toutes capacités." (Ronald L. Mace, fondateur du Center for Universal Design).


Les 7 principes de la conception universelle sont les suivants :

  • 1er principe : utilisation équitable (conception utile quelles que soient les capacités de l’utilisateur) ; 

  • 2ème principe : souplesse d’utilisation (selon les préférences et les capacités individuelles) ; 

  • 3ème principe : utilisation simple et intuitive (facile à comprendre, indépendamment de l'expérience, des connaissances, des compétences linguistiques de l'utilisateur ou du niveau de concentration au moment de son utilisation) ; 

  • 4ème principe : information perceptible (quelles que soient la situation ou les capacités de l’utilisateur) ;

  • 5ème principe : tolérance à l’erreur (minimise les risques ou les échecs en cas de gestes accidentels ou involontaires) ;

  • 6ème principe : effort physique limité (utilisation efficace et confortable) ;

  • 7ème principe : dimension et espace qui facilite l’approche, la manipulation et l’utilisation (indépendamment de la taille ou de la mobilité de l’utilisateur).

Ces principes de la conception universelle sont motivés par la volonté d'une participation pleine et entière de tous à la vie sociale, prenant en compte toute la diversité des individus.


Au-delà du domaine de l'architecture et de l'environnement bâti d'où elle est née, la conception universelle s'applique à une large palette d'autres domaines : le secteur industriel, (automobile, produits de consommation, habillement, ...), le domaine de la communication et des des technologies de l'information, et les services : emploi, tourisme, éducation. Ainsi, la conception universelle développe des méthodes d'enseignements plus inclusives.


Dans le domaine de l'éducation, la conception universelle de l'apprentissage a montré qu'elle représente une stratégie éducative profitable à tous les étudiants, qu’ils aient ou non des besoins particuliers.



Tout comme il existe des barrières dans notre environnement physique, des obstacles à l'accès aux programmes d'enseignement sont présents dans notre environnement pédagogique.



Les bénéfices de la conception universelle de l'apprentissage ont été montrés dans une étude publiée par K.S. Austin et E.Vallejo Pena en 2017 dans Journal of Postsecondary Education and Disability . Les auteurs soulignent l'importance de le prise en compte des diverses façons d'apprendre et de s'approprier le savoir des étudiants pour développer des stratégies et des approches permettant d'instaurer un environnement d'apprentissage accessible à tous et en particulier aux étudiants autistes.


Un article publié par T.C. Waisman et al en juin 2022 dans Autism a montré toute la pertinence d'une meilleure connaissance de l'autisme apportée par une formation spécifique et participative "Autisme et conception universelle" développée par une équipe académique de personnes autistes et non autistes. Cette étude pointe la validité :

- D'une approche pédagogique impliquant un enseignement structuré et individualisé, des adaptations compréhensives et un support d'enseignement collaboratif,

- D'une meilleure connaissance de l'autisme développée par le biais de formations donnant l'opportunité d'acquérir des savoirs, des outils et former d'autres enseignants.

L'article entier est consultable ci-dessous :

FacultyAutismandUDTrainingRevisedUnblinded
.pdf
Download PDF • 610KB

Dans son livre "Academic Ableism", Jay Timoty Dolmage précise à la page 53 :

"Accommodation is thought of as something that always needs to be created, something that has a cost. This underlines the inherent inaccessibility of nearly all of society: seemingly, nothing is ever designed to be accessible in the first place. Accessibility itself is an exnomination, a negative or inverse term, existentially second to inaccessibility. Accessibility is existentially second in a way that demands a body that cannot access. Nothing is inaccessible until the first body can’t access it, demands access to it, or is recognized as not having access. "


La conception universelle ne veut pas dire concevoir une chose pour tout le monde;

la conception universelle signifie offrir une diversité de façons de participer, donnant à chacun un sentiment d'appartenance.

Contrairement aux idées reçues, la conception universelle du savoir n'est pas chronophage et ne demande pas une modification en profondeur du contenu de l'enseignement dispensé ou de l'environnement.

La conception universelle ne signifie en aucun cas diminuer les attentes, elle signifie rendre ces attentes claires pour tous.

En s'adaptant aux besoins des étudiants autistes, la conception universelle de l'apprentissage augmente les chances de s'adresser à tous les étudiants, chacun apprenant différemment selon ses propres particularités.


La conception universelle est de plus en plus reconnue comme efficace sur le lieu de travail : elle prend en compte la diversité des employés (chacun ayant des capacités et des limites propres) et contribue à maintenir un environnement de travail qui optimise la productivité, la sécurité, la collaboration et la communication pour tous les employés.

Une conception universelle du lieu de travail pourrait limiter le besoin d'adaptations individualisées, même si certaines peuvent demeurer nécessaires.


Pour aller plus loin, visiter le site du Center for Applied Special Technology (CAST), le centre de recherche et développement qui a créé le cadre et les grandes lignes de l'Universal Design for Learning (UDL) utilisés dans le monde entier pour rendre les apprentissages plus inclusifs.


Des exemples concrets de la conception universelle du savoir - projet élaboré par le Centre de Recherche pour l'Inclusion Scolaire et Professionnelle des Étudiants en Situation de Handicap (CRISPESH) - sont consultables sur ce site,


0 commentaire