top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurAdmin

Devenir professionnel des étudiants autistes diplômés de l'enseignement supérieur : focus sur deux études de 2024



De plus en plus de personnes autistes intègrent l'université et suivent des études supérieures, même s'il est difficile de connaître leur nombre exacte (certains étudiants révélant leur autisme et d'autres pas).

À l'opposé des stéréotypes, les étudiants autistes sont représentés dans une diversité de filières académiques et souhaitent se diriger vers des secteurs d'emploi variés. Mais, malgré un parcours d'études complet, les étudiants autistes rencontrent plus de difficultés que les autres étudiants pour trouver un emploi.

Une étude anglaise, réalisée sur 6 ans après l'obtention de leur diplôme, montre que les étudiants autistes sont deux fois moins nombreux à occuper un emploi à temps plein. La sur-représentation des personnes autistes dans les emplois à temps partiels - exigeant moins de compétences et donc moins bien rémunérés - leur offre moins de possibilités d'évolution de carrière, mais peut cependant représenter une préférence des jeunes diplômés autistes au moment de la transition vers la vie active (éviter un stress physique et mental et/ou consacrer plus de temps à leurs intérêts particuliers).

C'est ce que souligne l'étude de Gael l. Orsmond et al qui analyse de façon originale le devenir des jeunes diplômés autistes, en associant des indicateurs objectifs et des indicateurs de satisfaction subjectifs sur-mesure, en considérant les priorités données par les jeunes étudiants autistes eux-mêmes sur leur qualité de vie et qui reflètent de façon plus appropriée le contexte de vie des jeunes adultes autistes débutant dans la vie active.

L'étude a pris en compte trois domaines classiques de la vie adulte : l'emploi régulier ou l'éducation, les relations sociales et l'autonomie, mais en y ajoutant des dimensions d'appréciations subjectives plus proches des préoccupations des jeunes adultes autistes, afin d'appréhender leur qualité de vie de manière contextualisée et globalisée.

Les résultats de l'étude montrent que 3/4 des participants ont une perception plutôt positive de leur qualité de vie dans les trois domaines, ce qui s'avère plus optimiste que les études précédentes.

L'étude suggère que les indicateurs classiquement utilisés pour explorer le devenir les jeunes adultes autistes sont trop normatifs et ne donnent pas un aperçu réel de la qualité de vie réellement souhaitée par les jeunes autistes eux-mêmes, car ils ne prennent pas en compte leur propre perception de satisfaction.

La perception de la notion d'indépendance par exemple pour les jeunes adultes autistes peut différer de la norme et les jeunes diplômés autistes sont plus enclins à trouver un équilibre de vie en demeurant dans le logement parental : en effet, cet environnement de vie, s'il offre une autonomie restreinte, peut être plus adapté en procurant une meilleure structuration et en laissant le temps au jeune adulte autiste de construire les habiletés nécessaires à la vie adulte. La notion d'autonomie est alors à moduler avec le degré de satisfaction ressenti : les priorités des personnes autistes n'étant pas toujours en phase avec les priorités de la population générale.


L'idée sous-jacente de cette étude est qu'il est important de porter une attention toute particulière à la période de transition entre la fin des études et l'insertion professionnelle en prenant le temps de construire le projet professionnel et en adaptant les services de soutien.


Cette étude montre, en outre, que les méthodes de mesure de la qualité de vie ne doivent pas se limiter à des questions simples, mais offrir des échelles comprenant plusieurs questions pour chaque domaine d'exploration et doivent être conduites en collaboration avec des personnes autistes pour s'assurer que les résultats reflètent bien les priorités des personnes autistes.



RÉFÉRENCES :

  • Vincent, J., & Ralston, K. (2024). Uncovering employment outcomes for autistic university graduates in the United Kingdom: An analysis of population data. Autism, 28(3), 732-743. https://doi.org/10.1177/13623613231182756

  • Orsmond, G.I., Krishnan, S.G., Munsell, E.G. et al. Describing Outcomes in Autistic Young Adults One Year After High School Graduation. J Autism Dev Disord (2024). https://doi.org/10.1007/s10803-023-06152-x

Comments


bottom of page