Immersion professionnelle dans l'optique d'une reconversion - Juin 2020

C. a une formation de médecin généraliste. Elle présente un trouble du neurodéveloppement qui a été diagnostiqué tardivement. Après un parcours professionnel jalonné de difficultés, il lui est devenu très difficile de continuer à travailler auprès de patients. Elle a ainsi entrepris une reconversion vers une activité plus administrative et a obtenu un diplôme de médecin de Département d’Information Médicale (DIM).

Après une période de chômage, il est devenu évident pour C. qu’une reprise d’activité était nécessaire à sa santé. Très anxieuse, elle a souhaité acquérir plus d’expérience professionnelle et de confiance en elle.

Il était important qu’elle puisse se confronter aux particularités du métier et notamment à la pratique du codage des actes médicaux hospitaliers qu’elle apprécie particulièrement.

Les procédures de codage font appel à une analyse fine des informations administratives et médicales des dossiers de patients. La professionnalisation du codage s’acquière principalement sur le terrain, par la pratique réelle, car il existe peu de formations dans ce domaine.

L’activité de codage est basée sur une nomenclature très précise et complexe : une étude approfondie des dossiers médicaux permet de traduire en codes les différents diagnostiques décrivant les pathologies des patients hospitalisés. Un codage optimal est ainsi nécessaire à l’acquisition de financements par les centres hospitaliers.

Le SIMEES (Service d’Information Médicale, d’Épidémiologie et d’Économie de la Santé) du CHRU de Tours a ainsi accepté d’accueillir C. pour une période d’immersion professionnelle de quatre semaines.

Ce stage (malheureusement effectué en deux parties suite aux mesures de confinement instaurées entre le 17 mars et le 11 mai 2020) a permis à C. d’appréhender les réalités du terrain. Elle a pu, par l’expérimentation, conforter son attrait pour le codage des actes médicaux. Elle a également pris conscience des difficultés auxquelles sont confrontés les médecins DIM et de la nécessité d’acquérir plus d’expérience dans cette fonction (et notamment dans le pilotage de la gestion des informations médicales).

Grâce à cette immersion professionnelle, l’orientation vers une activité administrative a été validée. Pour C, l’idéal serait d’intégrer une équipe à l’écoute de ses particularités, pour lui permettre d’acquérir sereinement, sans épuisement ni surcharge mentale, de la confiance en soi dans des activités qu’elle maîtrise et apprécie.  

entrelacée
Bureau

Équipe du SIMEES

Les quatre semaines de stage se sont très bien passées. C. s’est bien intégrée dans l’équipe, il était agréable de travailler avec elle car elle est très ouverte. C. a l’esprit d’analyse et un œil critique sur son travail. Sa culture médicale est très utile pour l’activité de codage et c’est probablement une activité qui est bien adaptée pour elle. Malgré tout, elle rencontre encore certaines difficultés qui rendent difficile actuellement son intégration dans un service en tant que médecin DIM.  Il semble préférable pour C. d’axer son projet professionnel, dans un premier temps, vers le métier de Technicien d’Information Médicale qu’elle pourra exercer avec plus de sérénité, plus d'autonomie et moins de stress et avec une acquisition des savoirs sur le terrain qui sera beaucoup plus efficace. Il serait idéal pour C. de trouver un établissement de santé de petite taille, ayant besoin de main-d’œuvre et pouvant embaucher et former en même temps

Dunes de sable
Woman

C., médecin en reconversion

Ce stage m’a permis de découvrir un métier que j’aurais aimé exercer. Malheureusement le handicap reste mais je sais maintenant dans quelle voie m’orienter.

Rapport sur les
bonnes pratiques
pour l'emploi des
personnes autistes en Europe
Orientation des politiques publiques pour une société plus inclusive