De nombreux étudiants autistes, pourtant brillants dans leurs études et ayant le souci et la volonté de bien faire, se retrouvent en échec ou en rupture de parcours.

Du fait de leurs particularités sensorielles et de leurs difficultés dans les échanges interpersonnels, ils rencontrent en effet de nombreux obstacles dans la poursuite de leurs études, malgré de belles compétences.

Emprunter les transports en commun, se confronter à un amphithéâtre bondé, prendre la parole en groupe, par exemple, sont autant d’épreuves quotidiennes qui peuvent rendre difficile voire impossible, sans aménagements adaptés et personnalisés, le suivi d’un cursus universitaire.

 

Le modèle des campus connectés, une solution pour les étudiants autistes ?

Ne se résumant pas à une simple mise en ligne de contenus pédagogiques, les campus connectés ont la volonté d’apporter, à tous les étudiants éloignés de l’enseignement supérieur, un encadrement et un accompagnement individualisé dans des contextes plus sécurisants, par l’allègement des obstacles géographiques, urbains et sociaux.

Ce modèle, adapté aux besoins spécifiques, pourrait être intéressant en ce qui concerne les étudiants présentant un trouble du spectre de l’autisme ou un autre trouble neurodéveloppemental.

Rapport sur les
bonnes pratiques
pour l'emploi des
personnes autistes en Europe
Orientation des politiques publiques pour une société plus inclusive