L'environnement et son influence

Dans la vie quotidienne, la vie professionnelle, les scénarios sont changeants et les contextes très variables : rien ne se passe jamais de la même manière, les lieux et les événements se présentent sous des aspects aléatoires.

Une personne autiste a beaucoup de mal à appréhender les changements : toute modification dans un programme habituel peut causer des difficultés d'adaptation du fait d'un manque de discrimination contextuelle et, en conséquence, de l'anxiété.

Cette cécité contextuelle, comme la nomme Peter Vermeulen, a pour conséquences :

  • Des difficultés de compréhension des comportements d'autrui dans les contextes observables et surtout dans les contextes non observables (qui demandent d'imaginer tout ce qui n'est pas visible et de faire appel à la mémoire);

  • Des difficultés dans les rapports avec autrui qui demandent de faire appel au contexte implicite et non observable directement, des difficultés de compréhension des significations cachées;

  • Des difficultés dans la communication qui entraînent une compréhension du langage au pied de la lettre, des malentendus avec les homonymes;

  • Un manque de flexibilité du fait d'une dépendance à certains détails (pouvant être la source d'associations hors contexte) et d'un attachement à certaines habitudes, certains comportements ou certaines situations. 

 

 

La cécité contextuelle est un manque de capacité à donner du sens à une situation, résultant d'un déficit dans l'utilisation du contexte malgré la bonne perception de ce contexte. Cela aboutit à une autre manière de traiter les informations.

 

 

 

 

 

Ainsi, la personne autiste ne comprend pas les personnes, les situations ou les comportements de la même manière que la personne non autiste.

Il est donc important et nécessaire :

- De fournir à la personne autiste plus d'explications, de clarifier les significations, de reformuler les indications;

- De comprendre ce qui est vécu de l'intérieur par la personne autiste du fait de sa perception sensorielle, de son traitement des informations, de ses capacités cognitives; 

- De saisir l'impact d'une certaine cécité contextuelle sur la signification que la personne autiste donne aux stimuli qu'elle reçoit au quotidien.

Histoire vécue :

Un jeune homme abordé dans la rue par un militant politique qui lui parle de lutte, écoute, dérouté, son interlocuteur en pensant tout le long de l'échange qu'il lui parle de l'instrument de musique : le luth.

Histoire vécue :

Une jeune fille ayant l'habitude d'aller faire des courses dans le même supermarché se trouve désorientée le jour où le personnel du magasin a modifié la configuration des lieux en disposant un rayonnage de shampoings là où, d'habitude, se trouvaient d'autres types de produits.

Histoire vécue :

C'est une belle journée ensoleillée, le ciel est bleu sans aucun nuage. Nous sommes en voiture et nous roulons tranquillement. Le véhicule qui nous précède tire une remorque remplie de sable dont les grains qui s'échappent rebondissent sur le pare-brise et le capot de notre voiture en faisant un bruit sec en rafale. La jeune fille qui m'accompagne pense qu'une averse de grêle vient de se mettre à tomber.

1823F4E3-9432-48BF-BFEA-B494FAFE4F63.JPG
Rapport sur les
bonnes pratiques
pour l'emploi des
personnes autistes en Europe
Orientation des politiques publiques pour une société plus inclusive