Deux stages en complémentarité dans le domaine de la cartographie

A. est un jeune homme de 25 ans très intéressé par la géographie, la cartographie, les itinéraires, le repérage dans l'espace, la météo, mais aussi les langues, les marques de voitures...

En s'appuyant sur ces intérêts divers, il a été possible de mettre en place des immersions professionnelles dans deux structures utilisant le logiciel QGIS, un logiciel SIG (Système d'Information Géographique) :

- L'entreprise Altermap, spécialisée dans la visualisation et l'édition cartographique

- La MSH (Maison des Sciences de l'Homme), qui dépend de l'Université de Tours et regroupe des enseignants-chercheurs dont des géographes et cartographes.

Durant deux mois, A. a pu se confronter concrètement à la cartographie, la géomatique et le webmapping ainsi qu'à la projection géographique, la symbologie et l'interprétation des cartes.

A. a pu manipuler le logiciel QGIS dans le cadre d'applications directes telles que le développement d'une carte interactive. Il a pu comprendre également que certaines activités spécifiques, telles que la numérisation sur QGIS et le diagnostic d'anomalies via un tableur Excel sont des activités qu'il aime faire et pour lesquelles il a des compétences.

Cette confrontation au réel a permis de déterminer les besoins d'A. en milieu professionnel, tant dans l'organisation du travail que dans le contenu des activités. Elle a permis en outre de discerner ce qui convient bien au fonctionnement et aux particularités d'A. de ce qui ne lui convient pas et ainsi d'orienter plus précisément les objectifs de son parcours professionnel. 

Le vécu d'A. dans l'exécution de certaines tâches, son intérêt et sa motivation, le plaisir ressenti parfois ou bien la maîtrise de certaines activités confiées ainsi que la mise au jour de ses compétences, sont autant d'indices d'évaluation permettant d'affiner l'accompagnement dans le projet professionnel.

world-map-in-black-and-white-watercolor.jpg

Témoignage de François Lavessière, Directeur d'Altermap

Nous avons accueilli A. en stage dans notre bureau d’études en cartographie et géomatique. Il s’agissait pour nous d’une première expérience d’accueil d’une personne à besoins spécifiques. 

 

Très rapidement, A. s’est vu confier des missions différentes, concrètes et encadrées qui avaient pour point commun de contribuer à enrichir une plateforme cartographie en développement. 

 

Les missions étaient décomposées en tâches précises : vérifier des données sur une application et reporter les incohérences dans un tableau partagé, numériser des entités spatiales et ponctuelles sur logiciel SIG et renseigner des données attributaires.

 

En complément, A. a réalisé un diagnostic de conformité réglementaire et suivi des sessions de formation en ligne que nous donnions à des clients. 

 

A. a développé son autonomie assez rapidement au bureau en présentiel et plus tardivement en distanciel. Pendant ses périodes au bureau, A. a croisé et échangé avec certains collègues, dans une atmosphère apaisante où une certaine routine s’est mise en place. 

 

L’accueil d’A. et de ses particularités a été un apprentissage tant pour lui que pour nous, ainsi qu’une expérience d’humilité et de patience. Les échanges réguliers avec Un+1 ont été très riches d’apprentissage pour nous, en tant qu’employeur, et plus largement en tant qu’humain.

world-map-in-black-and-white-watercolor.jpg

Témoignage de Dominique Andrieu, géographe à la Maison des Sciences de l'Homme

Accueillir A. à  la MSH a été avant tout de comprendre et d'admettre les contraintes auxquelles il est soumis : le stress de l'environnement, le blocage face à une trop importante quantité d'informations à appréhender. Concernant l'environnement, ce stress est simple à parer : on forme la porte et la fenêtre du bureau. On crée un environnement numérique habituel et structuré qui lui permet de retrouver les documents et fichiers à travailler. Il en est de même pour l'environnement du logiciel qu'il a découvert, QGIS, qui peut être composé de multiples barres d'outils et panneaux. Travailler sur une interface identique facilite l'apprentissage car cela permet de retrouver les fonctions sans se bloquer.

L'enjeu du stage a été de trouver un moyen de limiter l'information à acquérir. En resserrant les compétences à acquérir dans un domaine spécifique, A. a  mieux retenu les fonctions et a pu appliquer une série de tâches. La répétition favorisant la confiance, A. a pu créer des cartes composées de tous les éléments d'habillage à partir du module "Mise en page" de QGIS. 

Sur les cartes finalisées et imprimées, A. a montré de l'intérêt lorsqu'on les interprétait et qu'on leur donnait du sens. Certains aspects de la géomatique ont aussi alimenté des échanges sur les latitudes/méridiens ou les projections mondiales. 

La curiosité d'A. et son intéret pour la géographie et la cartographie sont motivantes et j'espère qu'il pourra pleinement s'épanouir dans ce domaine.

cropped-Logo-altermap.png

François LAVESSIÈRE, Directeur d'Altermap, a permis la réalisation de ce stage en aménageant un accueil sur mesure.

logo_msh_hd.jpg

Dominique ANDRIEU, géographe à la Maison des Sciences de l'Homme, a permis la découverte des divers usages de la cartographie.

logo-cma-37-indre-et-loire_0.jpg

Mathieu MAISON, conseiller en insertion professionnelle à la Chambre de Métiers et de l'Artisanat d'Indre-et-Loire a établi la convention de stage indispensable à l'immersion professionnelle.

logo.png

Élisabeth DE ROSSI-BOUIX, conseillère en insertion sociale et professionnelle et référente handicap a établi une convention de stage indispensable à l'immersion professionnelle.