top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurAdmin

L'emploi accompagné en libéral aide les employeurs à mieux travailler avec leurs salariés autistes



Mieux se comprendre pour mieux interagir, communiquer et travailler ensemble : ceci relève du bon sens, mais adopter une politique "inclusive" permettant aux personnes autistes d'être recrutées et de conserver leur emploi nécessite une volonté stratégique spécifique de l'entreprise.

L'employeur peut-être aidé dans cette démarche par l'appui sur-mesure apporté par un job coach indépendant : réactif et créatif, ce dernier pourra mettre en adéquation un profil de poste avec un candidat et soutenir l'entreprise dans sa démarche inclusive de façon individualisée.


L'accompagnement sur-mesure se fait à différents niveaux :

  • Soutien direct au salarié, répondant spécifiquement à sa demande et à ses besoins ;

  • Instauration d'une relation de confiance, aussi bien avec l'entreprise qu'avec le salarié, en veillant à la confidentialité des paroles et à l'autodétermination ;

  • Collaboration avec l'entreprise pour apporter un soutien à l'équipe et au(x) manager(s) selon ses/leurs besoins ;

  • Mise en place d'une structure organisationnelle favorable à la concertation et à la co-construction de solutions, selon une vision et une orientation communes.

L'accompagnement en milieu ordinaire de travail d'une personne autiste demande de mettre en place des aménagements et des adaptations : l'emploi accompagné en libéral est mobilisable à tout moment pour proposer ces aménagements et ces adaptations, la plupart du temps raisonnables et qui profitent à tous au sein de l'entreprise. C'est un soutien fiable et pertinent.

La disponibilité et la flexibilité du job coach indépendant sont des atouts : celui-ci, en assurant une veille régulière, reste vigilant, s'adapte à la temporalité de chacun, anticipe les potentielles difficultés et demeure créatif pour proposer des solutions ad hoc.


Le schéma suivant permet de mieux comprendre comment s'articule la collaboration entre les diverses parties prenantes, job coach/entreprise/salarié avec TSA, pour que chaque parcours professionnel se déroule le mieux possible :




Cette prise en compte de la singularité des besoins serait nécessaire dès l'enfance, à l'école, et tout le long de la scolarité, à l'université, puis à l'entrée dans l'emploi et dans le maintien dans l'emploi.


Un travail concerté permet d'identifier les difficultés qui se présentent sur le lieu de travail, à chaque étape du parcours professionnel, et de trouver les ajustements raisonnables permettant aux employeurs et aux employés de travailler ensemble,.Le job coach, tiers neutre et de confiance, à la fois médiateur et personne ressource, œuvre pour faciliter les relations interpersonnelles, décrypter les situations contextuelles confuses et donner les clés d'une meilleure compréhension mutuelle.


Commentaires


bottom of page